· 

Créer des collectifs, créer du collectif

Voyant l'évolution de la profession de psychologue, depuis la formation jusqu'à l'exercice concret du métier, il m’apparaît de plus en plus évident et de plus en plus nécessaire de créer ou de rejoindre des collectifs. Et des collectifs qui ne soient pas virtuels, type réseaux sociaux, mais concrets, engageants. Cela me semble nécessaire pour soutenir un travail qualitatif -- qui dans notre métier passe par l'étayage, le partage et la confrontation -- mais aussi pour défendre une vision de ce travail.

 

Il en existe un certain nombre, au niveau national, la SFP, le Syndicat National des psychologues, la FFPP, trois organisations dont je suis les activités. Cependant, je pensais à des choses à l'échelle locale: des collectifs qui ne soient ni organisés par une logique marchande, ni par une logique amicale, ni par une logique explicitement militante. Mais plutôt par la volonté de mettre au travail, à partir de notre expérience partagée, une certaine conception du métier. C'est la raison pour laquelle j'ai cette dernière année rejoint dans le même mouvement trois collectifs :

 

L' Association Lyonnaise pour une Clinique de l'Examen psychologique, qui a pour but de défendre une certaine vision du bilan psychologique, cognitif et projectif, où le sujet est considéré dans sa globalité. Cette association organise des séminaires de travail entre praticiens (autour de la restitution l'année dernière, autour de l'anamnèse cette année) et des journées d'étude.

 

R-PSYCLY qui est une association de psychologue portée par les psychologues et enseignants de l'Université Catholique de Lyon. Cette association a pour but de créer de la transversalité entre pratique et recherche, entre professionnels en formation et psychologues en exercice. Cela passe par différents outils concrets, dont des groupes, des journées d'étude (la dernière était sur l'identité du psychologue). J'ai pris des responsabilités de secrétaire.

 

Ce groupe qui n'a pas de nom ni de forme: Dans la foulée du Diplôme Universitaire d'analyse de la pratique et de régulation institutionnelle, nous avons décidé avec quelques collègues de continuer à nous réunir pour penser ensemble cette pratique, à partir d'échanges, de textes, et de projets. Ce n'est pas une association, mais mon objectif serait que nous parvenions à converger vers les formes que se sont trouvé les deux associations ci-dessus.

 

Les choses prennent du temps. Significativement, ces espaces ne se trouvent pas sur Internet, ou pas encore, ou difficilement. Ils existent sur les liens entretenus entre les personnes. Cependant, j''essaierai prochainement de mettre des liens vers les publications, et me tiens à disposition des professionnels pour plus d'information sur la manière de rejoindre ces collectifs.