Bilan psychologique de l'enfant et de l'adolescent (3-16 ans)


Le Bilan psychologique a pour but une meilleure compréhension de la situation de l'enfant ou de l'adolescent. C'est un acte loin d'être anodin, qui doit être envisagé avec mesure, dans la perspective d'améliorer la qualité de vie de l'enfant. Il prend la forme d'une série de rencontres permettant de faire le point à un moment "T" sur le développement intellectuel et affectif d'un enfant ou d'un adolescent. Cette démarche est trop souvent résumée au seul "test de QI", notion qui s'avère trompeuse. En effet, le champ d'investigation des psychologues est plus vaste que le seul domaine intellectuel. Il s'agit plutôt de repérer les points de difficultés mais aussi les ressources sur lesquelles il peut s'appuyer et de proposer à partir de ce constat d'éventuels aménagements ou orientations thérapeutiques. 


Formation initiale: Examen psychologique, méthodes projectives, développement de l'enfant et de l'adolescent, épreuves d'évaluation intellectuelle (WISC), (Université Lyon 2). 

 

Formation continue: En 2017-2018:   Certificat de méthodes projectives pour une pratique de l'examen psychologique et de l'expertise de l'enfant et de l'adolescent (UCLY, en cours): WISC 5, méthodes projectives, épreuves de dessin, etc. 

 

Expérience: Domaine de la déficience intellectuelle (IME), pratique institutionnelle avec les adolescents, travail en libéral avec les enfants et adolescents.

Pourquoi ?


Souvent, c'est un professionnel (orthophoniste, médecin scolaire, psychologue) qui orientera l'enfant et ses parents vers un examen psychologique, un bilan psychométrique, voire un test de QI.  

 

Le point de départ est bien souvent le constat de difficultés persistantes dans le champ scolaire ou au niveau des acquisitions (langage, lecture, etc.). Parfois, cela s'accompagne de troubles divers.

 

Ces bilans peuvent être réalisés dans le secteur public école, hôpital, CMP, etc.) ou en libéral. Ils  sont effectués par des psychologues, des ^psychologues scolaires ou neuropsychologues, seuls habilités à utiliser les tests adéquats. 

Pour qui ?


Il existe des outils de bilans psychologiques pour tous les âges de la vie, de l'enfant à l'adulte. A chaque âge correspond des tests adaptés, qui mesurent des éléments différents (développement intellectuel, affectif, environnement, mémoire, etc.), possèdent leurs richesses et leurs limites.

 

Pour ma part, je me suis progressivement spécialisé (dans mes outils, ma formation) sur la tranche d'âge allant de 3 à 16 ans, qui correspond à une période de une période importante de maturation sur le plan scolaire, mais aussi au niveau du développement intellectuel, social et affectif du jeune enfant et de l'adolescent.

 

Pour les enfants plus jeunes et les adultes, je propose la plupart du temps une réorientation vers des collègues spécialisés ou un autre type de travail.

Quelle méthode ?


Il existe une variété importante de méthodes et de tarifs chez les professionnels. ll est donc important de se renseigner sur ces éléments. Les variables seront, outre les tests utilisés, les éléments investigués, le temps passé avec l'enfant, la prise en compte du contexte, la démarche d'analyse qui peut varier pour un même test.  

 

Pour ma part, j'associe quasi-systématiquement un entretien clinique, un bilan psychométrique et des tests complémentaires visant à explorer la personnalité et l'affectivité. Les trois éléments sont couramment articulés en ce sens qu'ils permettent une vision plus complexe. Il est possible de compléter un bilan préalable, qui aurait par exemple été centré sur la psychométrie.

 

- sur le plan intellectuel, avec un outil qui se nomme le WISC 5 (version actualisée en 2016, de l'échelle d'intelligence de Weschler) et la WPPSI IV.

- sur le plan affectif avec des épreuves de dessin ou dites "projectives" (TAT, Rorschach, Patte Noire).

 

Après un ou deux entretiens visant à faire un point sur la situation, il est proposé, au rythme de l'enfant, une série variée de tests et épreuves visant à rendre compte de ses capacités.

 

Les conclusions de ces rencontres sont restituées après analyse aux parents et à l'enfant, dans un entretien qui permet de compléter la réflexion. Ensuite, un bilan écrit est réalisé à l'intention des parents ou des professsionnels, proposant des conclusions et orientations possibles.

 

Première rencontre


Avant toute démarche, un ou plusieurs entretiens préalables avec les parents et l'enfant seront nécessaires pour: 

 

- faire connaissance, installer un climat de confiance et de collaboration.

 

- expliquer la démarche et répondre aux questions qui se posent, expliquer tranquillement le déroulement du travail et les méthodes employées.

 

- recueillir l'accord des deux parents ainsi que celui de l'enfant. 

 

-  explorer le contexte de la demande, les évènements marquants de la famille et de son histoire, toutes choses qui peuvent influer sur la psychologie de l'enfant. 

 

- évaluer l'opportunité d'un bilan.  En effet, ce n'est  pas parce qu'il y a une "prescription" extérieure, qu'il y a rencontre, que le bilan psychologique sera automatique ou sera automatiquent dans la forme souhaitée. Cela reste à l'appréciation du psychologue après un ou plusieurs entretiens. 

 

Après ce premier entretien, et un temps de réflexion, le bilan peut commencer si un accord est trouvé. Si ce n'est pas le cas, une orientation pourra être proposée.

Quels honoraires ?


Le coût d'un bilan psychologique comprend les rencontres initiales, le travail en présence de l'enfant (plusieurs séances) ainsi que l'analyse des résultats, la restitution orale et écrite des conclusions. Il prend aussi en compte la nécessité pour le psychologue d'actualiser régulièrement ses connaissances et ses outils (le WISC, notamment).

 

Les prix pratiqués sont extrêmement variables, de même que les pratiques;  il convient donc de se renseigner au préalable auprès des professionnels sur les coûts mais aussi, et surtout, sur les contenus proposés (méthodes, tests, temps passé, prise en compte de la personnalité et de la vie de l'enfant dans l'organisation du bilan, etc.)

 

Mon orientation est la suivante: pouvoir travailler avec des outils et une formation actualisées, prendre le temps de le faire au rythme de l'enfant, dans une démarche la plus qualitative possible, articulant la dimension cognitive et psycho-affective. Cela a un coût:

 

  • Entretien initial: 50 euros
  • Bilan Psychologique: forfait de 350 euros (quel que soit selon le nombre de séances). 

 

Ce tarif comprend:

  • Entretien initial
  • Entretien clinique avec les parents et l'enfant
  • Bilan psychométrique
  • Bilan projectif
  • Entretien de restitution
  • Rédaction du bilan et contacts avec les professionnels